WESTERN HIGLANDS

forum de l alliance western higlands a WILD GUNS

-71%
Le deal à ne pas rater :
Chargeur sans-fil Samsung EP-PN920 – Noir (Via ODR 20€)
8 € 28 €
Voir le deal

Vous n'êtes pas connecté. Connectez-vous ou enregistrez-vous

l'homme mort du désert-sujet n°2

Aller en bas  Message [Page 1 sur 1]

1l'homme mort du désert-sujet n°2 Empty l'homme mort du désert-sujet n°2 le Ven 13 Nov - 11:45

samamouel


Une image déformée.
Les vagues brumeuses de chaleur montant du sol brûlant déforme la vision. Quattres pattes poilues, un beuglement sourd, 2 bottes poussiéreuses devant mon visage.
Plus haut, la face d'un homme? Oui il semblerait, derrière le foulard jaunâtre, je distingue deux yeux, bleus, froids dans la chaleur oppressante du désert.
J'entends des voix, lointaines, vibrantes d'un écho lancinant... Ma vision se brouille... La moindre tentative pour parler m'arrache ce qui devait être ma gorge...
Mon corps devrait me faire mal! Je ne sens plus rien...
Le monde parait voilé, recouvert d'une couche de brouillard gris, la réalité se disloque, les ténèbres approchent, je peux les voir s'agiter à la périphérie de mon champ de vision... Ma tête est lourde... Je ne peux plus bouger... Mes paupières s'affaissent inexorablement, comme le rideau de fer du drugstore de mon père à la fin de la journée, lentement, lentement, inlassablement, jusqu'au bout...
Le noir, le néant, la fraîcheur du crépuscule, que je suis bien, je me sens si léger... Mon corps navigue sur des nappes de matière inconsistante, je flotte et tous mes sens me paraissent exacerbés, ma conscience est claire, comme jamais elle ne l'a été auparavant... Je suis mort, je le sais maintenant, et contrairement à ce que je m'imaginais, ce n'est pas désagréable, loin de là. L'esprit immergé dans l'éternité, conscient de toutes les choses qui ne sont plus, je ne ressens aucune amertume, aucun sentiment de solitude... Je suis bien!

Soudain, des aiguilles de lumière transpercent mes paupières! Un feu inextinguible arrache mes entrailles! Tous les os de mon corps sont comprimés dans un étau, j'ai l'impression qu'on m'écorche la peau comme on dépiaute un lapin! Une explosion volcanique jaillit de mes poumons...
De nouveau les ténèbres, froides, apaisantes. Mais cette fois, ce n'est plus l'extrême sensation de bien-être que je ressentais précédemment, car la douleur fulgurante est toujours là, plus présente, sournoise, insidieuse... les ténèbres m'oppressent, le mal est partout autour de moi... Pour la première fois de ma misérable vie, j'ai peur!

Après plusieurs minutes, des heures voire des journées entières, qui sait, j'émerge de l'inconscience. La douleur, à ma grande surprise, est toujours là! Moins forte, moins sourde, moins lancinante, mais toujours là... Je ne suis pas mort? Ou est-ce cela la vie après la mort? Une succession de tourments, d'instants evéillés torturants et de plongées dans l'éther? Une voix! Claire, chantante, douce, qui s'adresse à moi! J'ouvre les yeux, enfin, j'essaie, car la lumière vive de la bougie sur la table basse près de ma tête me brûle instantanément la pupille! Mais la voix m'encourage. Alors, j'essaie encore, et encore, pour enfin découvrir devant mes yeux meurtris, un ange!

En fait d'ange, il s'agit de la personne la plus magnifique qu'il m'ait été donné de voir. Deux grands yeux verts, cernés de longs cils soyeux, de part et d'autre d'un nez fin, grâcieux, surplombant une douce ligne de lèvres charnues, d'un rose marqué, assorti à la délicate teinte des pommettes, encadré par une cascade de boucles brunes, le tout composant le visage de la plus jolie des demoiselles habitant cet univers.
Plus de doute, je suis bien mort! Et si je ne le suis pas, je ferais mieux de l'être, car le coeur de la belle n'a de cesse de m'appeler et son chant est si irrésistible, que je pourrais mourrir pour lui!!!

Les semaines passent, chaque jour m'apportant la joie immense de côtoyer la douce et belle Cassandra, l'ange qui me soigne depuis tout ce temps. Car effectivement, je ne suis pas mort! J'ai erré dans le désert pendant des jours, sans plus de nourriture ni d'eau. J'ai fini par tombé, quasiment mort de soif, jusqu'à ce que la patrouille du colonel Gavin me trouve et me conduise ici à Fort Trebble, un poste avancé au bord du désert. Le colonel insiste auprès de mon ange gardien pour m'interroger sur ma présence dans le désert, mais celle-ci est une forte tête, et elle refuse absolument qu'un militaire m'approche de trop près. Et pour ne pas la mettre dans l'embarras, je continue de feindre la faiblesse, tout en espérant passer plus de temps encore avec elle. Pourtant, je ne me fais pas d'illusion. Je sais maintenant qu'elle est la fille du gouverneur, et jamais un pauvre hère comme moi ne pourrait prétendre la séduire. La seule solution qui me reste est de rencontrer le colonel pour lui expliquer les raisons de ma fuite à travers le désert, me faire enrôler dans sa garnison et partir loin d'ici faire la guerre aux mexicains. Peut être ainsi pourrais-je venger la mort de mon père, et surtout oublier ces yeux verts...

Revenir en haut  Message [Page 1 sur 1]

Permission de ce forum:
Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum